DE QUOI LA 5G EST-ELLE LE NOM ?

Capucine Renard

LA 5G, UNE NOUVELLE PANACEE POUR LA FRANCE ?

Selon Wikipedia, « la 5G est la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, elle succède à la quatrième génération, appelée 4G1, et prolonge l’exploitation technologique LTE.
La technologie 5G donnera accès à des débits dépassant largement ceux de la 4G, avec des temps de latence très courts et une haute fiabilité, tout en augmentant le nombre de connexions simultanées par surface couverte. Elle vise à supporter jusqu’à un million de mobiles au kilomètre carré (dix fois plus que la 4G). Une fois déployée, elle doit permettre des débits de télécommunications mobiles de plusieurs gigabits de données par seconde, soit jusqu’à 1 000 fois plus que les réseaux mobiles employés en 2015 et jusqu’à 100 fois plus rapides que la 4G initiale
« 

DANS LE MONDE PROFESSIONNEL

AU SERVICE DU GRAND PUBLIC

  • Elle augmenterait la compétitivité des entreprises industrielles française face à de nombreux autres pays qui ont avancé beaucoup plus vite (Allemagne, Chine…) sur la 5G et ainsi gagné en productivité
  • Elle porterait de nombreuses promesses en matière de télémédecine (consultations de campagne, opérations hyper-spécialisées d’un continent à l’autre…)
  • Elle permettrait une bien plus grande rapidité de téléchargement de toutes les données par smartphone nouvelle génération que la 4G (vidéos, jeux, applications diverses)
  • Elle ouvrirait l’horizon d’une vie meilleure grâce aux objets connectés (domotique, assistance aux personnes invalides ou âgées, voitures autonomes…)

AU SERVICE DE L’ETAT

Elle affinerait l’efficacité de la vidéo surveillance, et autres protections contre le terrorisme, avec un meilleur débit qui permet l’analyse en temps réel

C’est cet argumentaire qui est le plus déployé actuellement par les pouvoirs publics

  • …même si des pétitions circulent localement ou nationalement (Agir pour l’Environnement, PRIARTEM, nombreuses initiatives citoyennes à l’échelon communal ou intercommunal)…
  • …même si la Convention Citoyenne pour le Climat et plusieurs territoires nationaux ou hors de nos frontières se sont prononcés pour un moratoire…
  • …même si le Haut Conseil pour le Climat a alerté sur les effets déletères sur le réchauffement climatique…

DES INCONVENIENTS ET DES CERTITUDES

Penchons-nous donc plus en détail sur ce qui inquiète nombre de nos concitoyens sur le projet de déploiement de la 5G à marche forcée…

ASPECT SANITAIRE

A ce jour, les études sanitaires sont peu abouties, peu documentées, et réalisées dans des conditions de sous-exposition puisque peu d’antennes sont en service, et sans prise en cause de l’effet cumulatif sur le long terme commun à de nombreuses pollutions environnementales (intoxication chimiques, amiante…)

ASPECT ENVIRONNEMENTAL

Pouvons-nous nous permettre le luxe d’aggraver encore notre bilan carbone collectif avec l’augmentation importante de la circulation des données ?

Avons-nous réellement pris la mesure de l’impact sur la vie des insectes (et en particulier sur-mortalité des abeilles sans lesquelles les pollinisations indispensables au maintien de la vie sur la planète ne pourraient plus avoir lieu) ?

ASPECT SOCIETAL

Avons-nous réellement mesuré l’impact sur les observations et prévisions météorologiques ? Avec en particulier leur potentiel de prévention des dégâts liés aux grandes catastrophes naturelles (tempêtes, inondations…)

Sommes-nous prêts à subir les incitations à changer tous de smartphone (publicité, effet de mode…), et à en supporter le coût économique et écologique (métaux rares…)

Dans la foulée, il faudra prévoir l’augmentation des forfaits de téléphonie mobile

Autre conséquence prévisible : l’augmentation de l’hyper-connexion, avec le risque d’addiction qui va avec, aussi bien pour les jeunes que pour les adultes

L’impact sociétal fort de l’augmentation du temps passé seul devant les écrans est multiforme, et plus grave encore chez les jeunes : maturation intellectuelle des jeunes, perte de liens sociaux et familiaux, manque d’exercice physique, de lien à la nature, de déploiement de la créativité. La 5G participerait à son augmentation en multipliant les possibles sur petit écran…

De toute évidence aussi,du fait du fonctionnement technique de la 5G fondé sur la multiplication de petites antennes relais éloignées seulement de quelques centaines de mètres les unes des autres, le déploiement de la 5G signera l’augmentation de la différence d’équipement entre zones urbaines et zones rurales

Souhaitons-nous aussi la démultiplication du nombre des données circulantes, avec les risques de récupération commerciale, et de défaut de consentement des individus concernés ?

Nous nous permettons aussi d’émettre des doutes sur les miracles de la télémédecine… Qui d’entre nous souhaiterait se faire opérer à distance ? et pourquoi pas former et payer des médecins pour intervenir là où il y en a besoin ?

D’une manière plus générale, ce qui se dessine avec la 5G est l’augmentation générale de la place des machines, petites ou grandes, dans le temps et le budget dont nous disposons individuellement et collectivement, au détriment de la place donnée aux liens, au soin par et pour l’humain

ASPECT ECONOMIQUE

Certains émettent aussi des doutes sur le modèle économique de déploiement des industriels des télécoms... avec le risque qu’à terme les pouvoirs publics doivent intervenir dans le financement ?

Nous ajoutons ici les doutes sur le réel bénéfice pour l’industrie des réseaux 5G : ne privilégieront-ils pas des réseaux privés, mieux sécurisés ?

ASPECT GEOPOLITIQUE

Il semble évident que le bénéfice financier majeur ira aux GAFAM, étrangers, avec un risque non négligeable sur la protection des données personnelles

Les risques de failles de sécurité semblent claires, et on ne peut exclure des guerre internationale des donnéees (la France a d’ailleurs depuis le gouvernement Macron une nouvelle armée dédiée à la cyberdéfense), avec piratages par des pays plus avancés tels la Russie ou la Chine, et remise en cause de la souveraineté nationale ou européenne

Peut-on enfin exclure le risque de surveillance généralisée par des états totalitaires, tels qu’on les voit par exemple poindre en Chine ?

Oui, nous formulons de nombreux doutes sur les effets collatéraux de l’arrivée imminent de la 5G sur le territoire français, et sur le rapport global bénéfice/risque de ce « progrès ».

UN CONTRESENS A L’HEURE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE ?

L’avancée technologique est-elle toujours un progrès ?
Et le « progrès » (si tant est qu’il en soit un) n’a de sens que s’il est choisi, et partagé par tous ceux qui le souhaitent.

De décennies en décennies, les milieux écologistes voient s’accélérer en Occident la banalisation de modes de vie délétères pour l’environnement, et facteurs d’inégalités d’accès croissantes, sur lesquels on revient difficilement en arrière une fois l’habitude prise collectivement : équipement des ménages en TV puis internet puis téléphone portable individuel, voire grand écran plat + SUV + ordinateur individuel… Y avons-nous rééllement gagné en bonheur collectif ?

L’heure est à réduire les prélèvements sur l’environnement, pas à démultiplier les nouveaux objets et équipements individuels et collectifs, prédateurs de ressources naturelles et pourvoyeurs de réchauffement climatique !!!

L’heure est à inventer des solutions et modes de vie sobres et viables pour 66 millions de Français et quelques milliards d’humains sur la planète Terre

L’heure est à faire vivre une démocratie participative, à éclairer les citoyens puis leur demander leur avis, plutôt que de décider le contraire de ce qu’à demandé la convention citoyenne, et de priver les maires de tout pouvoir d’action

En conclusion…

Notre conclusion provisoire, étayée par tous les arguments ci-dessus, pourrait être emprûntée à Dominique Bourg :

« La 5G, ça n’a aucun intérêt pour les gens.
En revanche, ça a un intérêt fondamental
pour les gens qui nous vendent
des choses qui n’ont aucun intérêt.
« 

Et nous pensons que cette technologie devrait rester très confidentielle, sélective, pour cibler des usages très précis et indispensables, plutôt que d’être déployée massivement sur tous nos territoires

Nous soutenons donc toutes les tentatives de moratoires au nom du principe de précaution…

Le pouvoir citoyen semblant cependant bien malheureusement confisqué sur la question du déploiement de la 5G, il risque de nous incomber plutôt la responsabilité de nous en prémunir autant que faire ce peut, en particulier sur l’aspect sanitaire. Ce sujet fera probablement l’objet d’un prochain article sur notre blog…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :