Elections Municipales 2014 à Chennevières : Position de Patrick Meslé

CONTRIBUTION  AUX ELEC TIONS MUNICIPALES 2014 de Patrick MESLEAPPEL ET CONTRIBUTION AUX ELECTIONS MUNICIPALES 2014 de Patrick MESLE

CHENNEVIERES EN VERT ET SOLIDAIRE

Ou DYNAMIQUE CHENNEVIERES

Ou CHENNEVIERES ECOLOGIE 2014

 

Les élections municipales de Mars 2014 vont se dérouler dans un contexte particulier.Les crises que nous connaissons, ou La Crise si l’on considère son aspect quasi universel (dans le monde entier et dans tous les domaines), ont des conséquences quasi quotidiennes dans la vie de tous les jours de chacune et de chacun d’entre nous.

La crise morale, crise des valeurs interfère de plus en plus avec la sphère politique, on le constate par l’augmentation continuelle de l’abstention, par les votes en faveur des extrêmes, par le vote protestataire, certes sans perspective, mais pour exprimer un ras le bol.

Ces éléments succincts que je pourrais détailler me conduisent à souhaiter à Chennevières un regroupement collectif des militants de gauche au sein d’une animation multi-tendances. Je crois qu’il ne s’agit pas seulement de faire leur place aux citoyens mais de penser que l’énergie et l’avenir c’est de booster le pouvoir d’agir de toutes et tous.

D’imaginer ensemble ce que nous voulons faire de Chennevières.

C’est comme ça que la ville aura du cœur et qu’elle peut être belle à vivre. En étant ouverte et hospitalière aux différences de genres, d’idées, de couleurs, d’initiatives. Je suis persuadé que dans notre ville de Chennevières, nous pouvons réunir toutes les voix citoyennes , associatives ,environnementales et solidaires et d’autres encore sinon pareils ,tous différents, sur un projet nouveau .Notre ville a des atouts exceptionnels ;

  •  ses habitants anciens et nouveaux, sa jeunesse, sa diversité, ses cités et ses pavillons, son environnement géographique, la Marne et ses coteaux ,la plaine des bordes(à conserver dans sa biodiversité, ses jardins partagés, ses cultures péri-urbaines…).
  • sa position aux confins de la brie, la proximité de Paris, son futur réseau de transports en commun (ligne 15 du grand Paris, Altival),ses entreprises, sa vie associative, ses talents (sportifs, créateurs ou aventuriers) .

A nous de faire naître :

Une ville plus agréable à vivre et conviviale.

’attention à la qualité de vie devrait être plus importante.C’est la rencontre des habitants qui fait la ville.Dans cet esprit,le petit commerce est essentiel pour la convivialité et devrait être davantage privilégié,le marché repensé.Des zones piétonnes devraient être créees.

 

Une ville citoyenne

L’intercommunalité ; une coopérative des villes permettant de mutualiser entre villes très diverses au plan politique,social,urbanistique certains services et équipements culturels et sportifs.une intercommunalité ou l’eau cesserait d’être une marchandise déléguée aux multinationales mais serait gérée en régie avec des objectifs sociaux et écologiques.

La réforme territoriale ;nous refusons que les lieux de démocratie que sont la commune et l’intercommunalité soient balayés par la mise en place de la Métropole (le grand Paris).Au conraire celle-ci doit être polycentrique.

La ville tranquille ; le service de la police municipale ne devrait –il pas se transformer en un véritable service public de la tranquilité avec des missions pour favorise le respect des biens communs,le lien social,les solidarités intergénérationnelles,l’implication des citoyens pour améliorer le cadre de vie.

Ce que je propose, est d’établir des lignes de réflexion pour une ville mieux gérée avec plus de démocratie et de repenser ;

L’ENVIRONNEMENT

Une ville économe, il faut faire évoluer les systèmes de collecte en fonction du type d’habitat et surtout encourager à mieux trier, plus recycler et réutiliser, ne devrait- on pas susciter la création d’une « ressourcerie »

Je vous propose d’avoir des exigences dans la récolte et le recyclage des eaux pluviales pourquoi pas un bassin de récupération, créant ainsi un jardin aquatique qui servirait entre autre pour les arrosages des parterres publics.

La reconquête des berges de la Marne devra être accompagnée d’un suivi attentif et organisé du niveau de la pollution, de la reconfiguration de la biodiversité, d’un plan de sauvegarde des inondations.

La création d’un square de la liberté ou serait regroupé les stèles et monuments des « morts  pour la France » . Ce lieu permettra de se recueillir, mais aussi de mettre en œuvre des expositions en plein air ,des animations pour les écoles afin que l’on n’oublie pas.

 

LES TRANSPORTS

L’amélioration des transports en commun ne se bornera pas seulement au TCSP Altival mais à la mise en place d’une trame de transports internes réguliers pour désenclaver les quartiers. De nouvelles lignes externes vers des gares, ligne 15 du grand Paris ou RER par la mise à l’étude d’un métro aérien reliant le centre- ville vers la gare de La Varenne ou Sucy pour parer à l’asphyxie de la cote de Chennevières et de la rue Aristide Briand.

Concernant les circulations douces, je propose à ce sujet d’en finir avec l’homéopathie et d’accelèrer considérablement la mise en place du réseau de pistes cyclables, de garages sécurisés pour les vélos (centres commerciaux, établissements publics, pied des immeubles …). La mise en œuvre d’une politique de stations de location et de réparation de vélos en commun avec des villes limitrophes de l’agglomération du haut val de marne. La circulation à vélo devrait être facilitée et privilégiée.

L’URBANISME

Le PLU sera révisé pour permettre une respiration de la ville, par une contrainte de qualité paysagère pour tous les programmes nouveaux mais surtout pour maîtriser l’aménagement de la ville en coordonnant les différentes fonctions de lieux d’activités et de services, d’habitat, d’espaces de rencontres et d’échanges.

La densification urbaine ; il y a lieu de mener un débat sur la densification de la ville et veiller à maintenir un rapport emplois/logements acceptable. Notamment dans le plan de contrat de développement territorial des coteaux de la Marne.

– concevoir un quartier neuf sur les terres libres de la ville (emprises VDO) aux exigences des normes nouvelles de basses consommations avec un secteur incluant des énergies renouvelables ; pompes à chaleur, géothermie, panneaux photovoltaïque, immeubles à énergie positive.

Mettre en place l’adoption d’une charte pour préserver l’avenir et contractualisée avec les bailleurs sociaux à l’image des villes de Fribourg et de Barcelone.

L’urbanisme de notre ville doit être guidé par le bien être des générations futures et le combat contre le dérèglement climatique.

En priorité, je développerais le dégagement d’un budget alloué à la sécurité et la remise aux normes des bâtiments publics. En même temps, j’engagerais des travaux d’isolation pour diminuer les frais de consommations énergétiques ; écoles, conservatoire de musique, théatre Lafaille, médiathèque, hôtel de ville ….

Après l’étude thermographique réalisée par la communauté d’agglomération, je propose  de lancer une campagne d’information et de motivations pour économiser l’énergie par l’isolation de nos appartements, de nos pavillons.

LA DEMOCRATIE LOCALE

La ville a trop de lourdeurs, la démocratie est trop encadrée. Il faut permettre l’expression des élus.

Ma priorité sera de renforcer la vie démocratique locale grâce à une équipe plus efficace parce que plus diverse et ainsi plus respectueuse des initiatives citoyennes dans notre ville. La source de notre intelligence collective tient beaucoup à notre diversité d’expérience, de parcours et d’appartenance. Il est temps que les citoyens viennent enrichir notre conseil municipal.

Un Conseil Municipal ou chaque élu tiendra son rôle de décision et de participation. Chaque adjoint reste responsable de son secteur, mais la transversalité doit désormais constituer la base de toute réflexion et chaque décision devra être débattue avec la recherche de consensus. Par une répartition équilibrée des services entre la délégation, l’administration communale devra gérer cette rupture avec la stratification verticale du passé dans une transparence absolue, avec pour mission le service au public et l’expertise de conseils dans le montage des dossiers pour les élus.

 

Il faut débrider la démocratie locale afin qu’elle soit plus participative et ouvertes à la diversité des populations. La ville a besoin de pluralisme, de la confrontation bienveillante des points de vue. La richesse de notre ville c’est toute sa diversité sociale, d’origines, d’histoires, de cultures. Aujourd’hui beaucoup de nos concitoyens ont envie de participer à l’action publique sans se reconnaître dans le fonctionnement d’un parti, avoir une vie démocratique réelle passe par la création de comités de quartiers, avec des régies ; émanation de l’organisme public, centre social, espace de décision des citoyens, espace de vie des associations, espace culturel de proximité….

Evidemment la consultation de la population par voie référendaire sera la règle dans chaque quartier pour l’ensemble des décisions relevant de l’urbanisme, des transports,…. La qualité de vie dans la ville constitue dorénavant le fil rouge de l’aménagement ayant pour objectif un développement durable.

LA SANTE

Une ville exemplaire pour la bonne alimentation de ses habitants et de ses enfants. Notre ville devrait mettre en place une alimentation saine et bio dans ses cantines source de bien -être et de réussite scolaire.

L’ECOLE

L’application de la réforme des rythmes scolaires dans le primaire et la modification de la carte scolaire pour les écoles et pour les collèges en tenant compte des objectifs de mobilité et de mixité sociale devraient être rapidement débattue avec la population.

 

 

L’EMPLOI

De façon volontariste, la ville doit aider à la création d’une ZAC ou l’investissement prioritaire répondra à des métiers liés aux énergies nouvelles, à l’insertion ( ressourcerie) ,à la création de structures de formation par l’apprentissage(GEIQ) avec les entreprises conduisant à une qualification reconnue.

REAPPROPRIONS NOUS CHENNEVIERES EN CHANGEANT SES COULEURS

La réalité de cette liste d’union, c’est de créer les conditions d’inventer et de faire CHENNEVIERES en mieux tout en battant la droite et l’extrême droite, leurs idées du passé soumises à l’hégémonie d’un parti n’est pas bonne pour notre ville. Il y a besoin d’un débat réellement libre, débridé, il doit permettre des changements dans une ville qui doit mieux vivre avec son temps. Cela concerne la justice sociale, l’écologie et la convivialité. Il faut prendre des engagements forts pour que la ville respire mieux et que le conseil municipal, les comités de quartiers, les commissions, le journal municipal soient davantage traversés par les questions, les propositions, les projets des habitants.

Ni le Maire, ni le conseil municipal n’ont la science infuse, leur rôle est de mettre la ville en mouvement et d’animer la vie démocratique locale. C’est dans cet esprit, maintenant que s’invente le Chennevières de demain, c’est l’affaire de tous pour tous ;jeunes ,adultes, retraités…bâtissons notre avenir aux couleurs de nos vies, de nos rêves.

 

Patrick MESLE

Tél : 0771011278

Patrick.mesle.vm@gmail.com

Publié par Claude Grasland

Co-secrétaire du groupe local EELV "Vallée du Morbras"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :